Conseils  pour l’achat d’une Vespa

Tu veux t’acheter une Vespa ancienne ?

Le club te propose de l’aide et t’accompagne lors de l’achat.

Ici tu trouveras quelques tuyaux à suivre.

1)    État carrosserie :

Regarde bien l’admission du moteur à la carrosserie et l’admission amortisseur arrière vers carrosserie, s’il n y a pas de rouille perforante !

De légères traces de rouille sur le tablier ou sur le plancher ne sont pas relevant.

2)    Fourche de direction :

Pour le contrôle de la fourche de direction, il faut une deuxième personne qui tiendra le guidon droit.

En observant, vue du côté la vespa, le guidon, la fourche et la jante avec pneus doivent être dans une ligne droite.

Si tel n’est pas le cas, il y a doute d’impact et la fourche doit être courbée, les causes peuvent être un accident.

Si tel est le cas, la fourche est à changer !

3)    Réservoir :

A l’aide d’une lampe de poche, il faut contrôler l’état intérieur du réservoir.

Si l’intérieur du réservoir est rouillé, des particules de rouilles peuvent boucher le filtre essence !

Si tel est le cas, un changement du réservoir et du filtre essence est nécessaire au bon fonctionnement du véhicule.

4)    Démarrage du moteur :

Un moteur froid devrait démarrer avec le starter tiré, au plus tard au 3ème coup de kick.

Après le réchauffement du moteur, plus besoin de starter, le moteur devrait tourner uniforme et lisse à la marche au ralenti.

Si tel est le cas, c’est bon signe.

Si le moteur monte en régime lors du ralenti et qu’il se laisse seulement calmer lors de l’action du starter, ce moteur aspire de l’air et n’est pas étanche !

Les causes peuvent être diverses, ignorant ce qui peut conduire à une panne moteur irréversible !

Lors de l’action du kick au démarrage du moteur, on perçoit un bruit métallique, cela provient du pignon kick qui touche la paroi du moteur.

Les caoutchoucs pour absorber les fins de courses du pignon kick sont usés ou même absent.

Le remplacement des caoutchoucs signifie la division du moteur. Ignorant cela, le boitier moteur peut éventuellement avoir des fissures et casser.

5)    Essai de la Vespa

Le levier de changement de vitesse doit en principe se laisser manipuler sans effort et ceci avec embrayage tiré.

Si le réglage du levier par rapport aux vitesses ne correspond pas, ceci provient d’un mauvais réglage des gênes de vitesses.

Le jeu du système de changement de vitesse se laisse facilement contrôler au levier de vitesse.

Si les vitesses sont bien réglées, on peut procéder à l’essai.

En roulant, l’essai consiste à mettre tous les rapports un après l’autre en accélérant et si de suite en décélérant.

Si on constate qu’un rapport saute après l’avoir mis, (en règle 2ème ou 3ème  rapport) et que le jeu est minimal au niveau du levier de vitesse on peut considérer que le sélecteur de vitesse (cruciforme) est à changer.

Le remplacement de cette pièce, signifie la division du moteur.

6)     Amortissement et freinage

Pour contrôler l’amortisseur avant, il faut se pencher de tout son poids sur le guidon.et essayer d’appuyer vers le bas.

Si une résistance se présente, on peut considérer que l’amortisseur est encore bon, s’il n’ya pas de résistance à l’amortissement, il faut changer l’amortisseur.

Même procédure pour l’amortisseur arrière.

Les amortisseurs sont indispensables, non seulement pour le confort mais aussi et surtout pour la sécurité.

Concernant les freins, il faut préciser que le frein avant est traditionnellement faible, mais un effet de frein doit quand même être ressenti.

Le frein arrière par contre, fonctionne normalement très bien et a tendance à bloquer. Après un réglage du frein, le problème doit en principe être résolu.

7)    Pneumatiques :

En ce qui concerne l’état des pneus, il faut vérifier si le profil des pneus est suffisant et qu’il n’y a pas de fissures. Avec l’âge un pneu peut devenir dur et présenter des fissures, mêmes minimales.

En conséquence ces fissures peuvent engendrer un éclatement du pneu en roulant.

Les pneus sont indispensables, non seulement pour le confort mais aussi et surtout pour la sécurité.

Un remplacement des pneus ne coûte pas une fortune..

8)    Faisceau électrique

Le système électrique doit se présenter dans un bon état d’origine.

Commutateurs, phare avant, phare arrière, feux stop  et clignotants doivent fonctionner sans problèmes.

Si ces 8 points donnent satisfaction, vous pouvez opter pour l’achat du véhicule, si le prix est justifié. La valeur d’une Vespa dépend de son état d’origine et général.

Smallframes :

Une Smallframe dans un bon état d’origine et général est négociée aux alentours de 3500€.

Pour ce prix il faut qu’elle soit en état concours à 100% et sans frais à prévoir. Seuls des modèles plus rares comme une 50SS, 90SS ou même une 125 Primavera sont négociées plus chères.

Largeframe

Une Largeframe dans un bon état d’origine et général est négociée aux alentours de 4000€.

Pour ce prix il faut qu’elle soit en ordre à 100% et sans frais à prévoir. Seuls des modèles plus rares comme une 160GS, 180SS ou 180-200 Rallye sont négociées plus chères. (Environ 6000€)

Wideframes

Les Wideframes (Faro basso, Struzzo, Acma) sont des Vespas pour puristes. Souvent elles sont restaurées dans l’état d’origine ou même conservées dans leur état d’origine.

Les prix pour une Faro basso ou Struzzo peuvent varier entre 5000€ et 10000€ et au delà.